Death by Powerpoint: le cauchemar des slides selon Don McMillan !

Vous êtes en pleine réunion et arrive le moment où il faut présenter des données. C’est généralement là qu’intervient le fameux Power Point… Mais si des diapositives bien faites appuient l’intervention de l’orateur, certaines erreurs peuvent le transformer en un calvaire pour l’auditoire.

Vous avez sans doute déjà vécu une de ces interminables présentations appuyées par un Power Point très mal construit. Le comédien américain Don McMillan aussi. Dans un sketch intitulé Life After Death by Powerpoint, il raconte cette douloureuse expérience et les erreurs à ne pas commettre.

Car pour la personne qui intervient, le moment peut aussi virer au cauchemar ; quand les participants ont le regard vide, regardent l’heure ou commencent à discuter, il est trop tard.

Parmi les diapositives les plus ennuyeuses, il y a celles qui débordent de texte. Si en plus, le Power Point ne sert que de prompteur à l’intervenant, il n’a aucune utilité pour les participants. Ceux-ci ne tardent pas à compter les minutes avant la délivrance.

Autre calamité : les effets. Face à notre logiciel, on se laisse parfois emporter par l’envie d’en tester toutes les possibilités. Grave erreur ! Ce qui semble très amusant devant son écran est souvent désastreux en réunion. Une accumulation de messages qui clignotent, oscillent ou tournoient noie l’information. Le collègue qui présente ce genre de Power Point passe immédiatement pour un débutant incapable de se contenter d’une présentation sobre. Et ne parlons pas de crédibilité…

Enfin, il y a les graphiques. Ils sont très pratiques pour exposer des chiffres… Encore faut-il que ces chiffres soient intéressants ! Tous ceux qui ont subi une avalanche de données diverses – sous forme de diagramme à points, de diagramme en barres et de camemberts – savent que l’auditoire n’en retient rien. Pour ne plus rater ses Power Point et rire un peu, voici la conférence de Don McMillan. Un sketch évidemment illustré par Power Point…

Commentaires

Laisser un commentaire