Transition numérique : n’oubliez pas les soft skills !

Improve soft skills

En entreprise, il y a les « hard skills » — ou compétences techniques — et les « soft skills » — autrement dit, les talents naturels et les compétences sociales. La transition numérique n’est-elle vouée qu’à faire appel aux hard skills ? Pas du tout ! L’empathie, l’écoute, l’adaptabilité, l’autonomie, le sens de l’organisation ou encore l’optimisme comptent tout autant lorsqu’il s’agit de réussir la transition digitale de son entreprise.

Que sont les « soft skills » ?

Le monde de l’entreprise n’est pas fait que de compétences techniques, mesurables et objectives — par exemple, il est facile de savoir si un collaborateur sait coder un site internet, et nul ne pourra contester sérieusement cette compétence en face d’un site créé de toutes pièces. Ces compétences sont les « hard skills ».

Par opposition à ce concept, il existe ce que l’on nomme les « soft skills », des qualités humaines — l’écoute, la pédagogie, l’empathie, l’adaptabilité, la créativité, la gestion du stress — que tout manager a intérêt à identifier et à valoriser chez ses collaborateurs, pour en faire des vecteurs de motivation, de créativité, de performance… Et c’est encore plus vrai dans une entreprise en pleine transition digitale !

Soft skills et transition numérique : les compétences qui comptent

La transition numérique de l’entreprise, c’est un sujet qui vous concerne — ou vous concernera prochainement ? Partez à la recherche des compétences humaines suivantes chez vos collaborateurs, et encouragez-les :

  • L’esprit d’équipe. C’est sans doute la soft skill la plus importante dans une entreprise en cours de transition digitale. Encourager l’esprit d’équipe chez vos collaborateurs vous assurera une transmission des savoirs efficace et une envie conjointe de tirer le fonctionnement de l’entreprise vers le haut.
  • La flexibilité. La transition numérique, c’est — aussi — un ensemble de nouvelles habitudes à adopter. Vos collaborateurs les plus flexibles mentalement constitueront ainsi d’excellents relais pour encourager l’adoption des nouveaux outils numériques que vous aurez identifiés comme porteurs de sens dans votre entreprise. Ils contribueront à rassurer vos employés les moins à l’aise avec les outils digitaux, en leur montrant la valeur ajoutée apportée par les nouvelles solutions proposées.
  • Le sens de l’initiative. Le numérique, c’est aussi une ode à la créativité et aux nouvelles idées. Certains de vos collaborateurs sont force de proposition ? Il peut être intéressant pour vous de leur demander de vous accompagner dans la recherche de nouvelles solutions digitales. Vous ne pouvez pas penser à tout !
  • La communication. Une entreprise, c’est un mélange de compétences. En matière de transition digitale, c’est la rencontre entre des personnes à l’aise avec les outils du web 2.0 et celles qui n’y connaissent rien. Ceux qui font preuve d’un sens aigu de la communication — ceux qui savent parler et qui parviennent à capter l’attention de leurs collègues — vous aideront à faire passer vos messages pour accompagner la transition digitale de votre société.

Certaines de nos « soft skills » apparaissent naturellement en situation professionnelle. D’autres se trouvent en nous mais ont été enfouies au fil du temps. À vous de savoir les repérer — par exemple en réunion — afin de réussir la transition digitale de votre entreprise !

Commentaires