Smart Data : vers une exploitation intelligente des données

smart-data

De plus en plus d’entreprises se penchent sur ce que peut offrir le Big Data en termes d’opportunités de croissance. Quel sens peut-on donner à cette masse gigantesque d’informations ? Comment l’utiliser pour disposer d’une approche de la relation client fiable et prédictive, et être en mesure de proposer de nouvelles stratégies marketing ? C’est tout l’enjeu du Smart Data.

Qu’est-ce que le Smart Data ?

Il s’agit, pour faire simple, d’une évolution du Big Data. Le Big Data consiste en effet en une gigantesque masse de données, donnant naissance à une véritable économie numérique — selon une étude menée par le cabinet Transparency Market Research, le Big Data « pèsera » plus de 48 milliards de dollars en 2018, une progression de plus de 40 % par rapport à 2012. Sauf que la masse des données disponibles grâce au Big Data finit par devenir un problème, lequel défie les capacités d’analyse classique… au point de risquer de mener à une impasse.

C’est là qu’intervient le Smart Data : cette nouvelle dimension prise par les données permet, grâce à des logiciels dédiés, de faire le tri au sein de la masse de données issues du Big Data, pour retenir uniquement celles qui sont pertinentes dans le contexte particulier de l’entreprise qui met en place une démarche de Smart Data — en complément, notamment, de l’action d’un Data Scientist.

Du Big Data naît le Smart Data

Comment passe-t-on de l’un à l’autre ? Tout simplement — façon de parler — par un travail d’analyse. Il s’agit ainsi :

  • de supprimer les données inintéressantes pour l’entreprise et/ou ses objectifs ;
  • de vérifier les informations disponibles (sont-elles encore valables ? De quelles sources proviennent-elles ?) en les comparant notamment avec les données que proposent des éditeurs « certifiés » comme l’INSEE, des organismes publics ou des bases de données privées ;
  • de trier ces données (selon des critères géographiques, d’âge, d’habitudes de consommation, etc.).

De nombreuses startups y croient déjà

Le Smart Data est déjà une réalité : certaines startups se sont positionnées sur le créneau, et certaines entreprises exploitent déjà avec intelligence les données qu’elles collectent. Citons, tout d’abord, la startup Dictanova. Celle-ci a conçu une plateforme d’études marketing en continu, qui s’appuie directement sur les messages postés sur internet par les consommateurs. La preuve que l’idée est pleine de promesse ? Dictanova vient de réussir une levée de fonds de 1,2 million d’euros !

Le concept de Linkurious est également malin : cette startup parisienne propose un logiciel permettant de rechercher, de comprendre et de visualiser les connexions à l’intérieur des données issues du Big Data, grâce à une technologie de graphes. Parmi ses partenaires, on trouve notamment Bpifrance et la CCI de Paris. Elle « œuvre » dans de nombreux domaines : la cybersécurité, la santé, les télécommunications…

Rayon startup toujours, l’idée d’OpenDataSoft vaut bien quelques lignes dans cet article. L’entreprise fondée en 2011 développe en effet une plateforme en ligne conçue pour la transformation rapide et économique des données en services innovants. Avec en ligne de mire la création et l’enrichissement d’un véritable réseau social de l’innovation !

Citons, par ailleurs, des entreprises qui utilisent déjà le Smart Data à des fins marketing. Amazon, tout d’abord, prépare aux États-Unis la livraison des colis de ses futurs clients avant même qu’ils n’aient passé la commande. Le site s’appuie sur des analyses prédictives afin d’anticiper les commandes individuelles, qui ne seront finalisées, bien sûr, qu’une fois l’achat confirmé. En France, SFR dispose depuis peu d’un outil qui lui permet de détecter ses clients qui envisagent de résilier leur abonnement. Comment ? Grâce à une étude de l’activité des internautes (nombre de pages consultées, durée des visites, mots-clés saisis dans les moteurs de recherche…) en rapport avec une recherche d’un nouveau FAI ou d’un nouvel opérateur mobile. Selon SFR, cet outil permet de détecter plus de 81 % des profils concernés par une potentielle résiliation. Et de convaincre 75 % d’entre eux de rester chez eux.

Le Smart Data constitue donc l’évolution naturelle du Big Data. Qu’en attendez-vous ? Avez-vous déjà mis en place une telle démarche ? Parlons-en ensemble dans les commentaires !

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *