Productivité : quand la pause s’impose !

productivite-pause

Pour être productif, on en demande toujours plus aux collaborateurs. Mais quand tout s’accélère, la solution n’est-elle pas tout simplement de savoir faire une pause ? Au lieu de chercher à en faire toujours plus, demandons-nous plutôt comment faire toujours mieux. Car le bien-être au travail engendre plus de productivité.

Quand fatigue et stress nuisent à la productivité

Commençons par tordre le cou à une idée reçue selon laquelle il suffit de faire plus d’heures pour accomplir plus de tâches. En effet, ceci ne prend pas en compte des facteurs physiques et psychiques comme la fatigue ou le stress qui nuisent à la productivité. Ce présentéisme, si cher aux entreprises françaises, est au contraire un vrai mal qui, en plus de ne pas permettre de réaliser plus de travail, peut coûter cher.

Alors, s’il est inutile de passer plus de temps au travail pour être plus productif, il faut donc trouver des méthodes pour être efficace. Ceci passe bien sûr par une meilleure gestion de ses priorités, la capacité à se concentrer entièrement sur une seule tâche au lieu de tout vouloir faire en simultané et donc de s’octroyer des plages horaires précises pour des tâches bien définies. Aussi, la méthode Pomodoro a introduit la pause comme un élément essentiel dans la réalisation d’une tâche. Cette méthode suit en fait des cycles stricts de 25 minutes entrecoupées de 5 minutes de pause avec une pause plus longue de 15 à 20 minutes tous les 4 cycles. Si une partie du succès de cette méthode repose sur la concentration de 25 minutes sur une tâche, ce qui supprime toute interruption, l’autre partie est basée sur la période de pause indispensable pour recharger ses batteries. Il est d’ailleurs conseillé de ne rien faire de stimulant et de choisir une activité fun et relaxante pendant ces pauses.

Le rythme idéal ? 52 minutes de travail puis 17 minutes de pause

Il est donc de plus en plus admis qu’il faut savoir s’arrêter un court moment pour pouvoir repartir en étant bien plus efficace. Alors la pause, comment ça marche ? Des études prouvent que le rythme idéal est de 52 minutes de travail suivies de 17 minutes de pause. Là encore, si ce timing semble très (trop) rigide, il a l’avantage de donner un ordre d’idée sur l’importance des pauses dans une journée. De plus, la pause n’est pas un moment totalement improductif, au contraire : notre cerveau continue de fonctionner, il trie les informations reçues, permettant même d’augmenter la concentration pour le reste de la journée. Les fameuses pauses devant la machine à café contribuent également à la cohésion au sein de l’entreprise : les collaborateurs apprennent à se connaître, les équipes se soudent et les tensions s’apaisent.

Les espaces dédiés dans l’entreprise

Alors une pause oui, mais pour quoi faire ? En dehors du traditionnel café, les possibilités sont nombreuses. On peut écouter de la musique (comme la playlsit de la productivité by Wisembly), sortir faire une promenade ou un peu de sport, méditer ou bien se détendre avec un jeu sur son smartphone… Aussi, les entreprises qui ont compris les bienfaits de ces pauses et l’importance du bien-être au travail commencent à équiper leurs locaux pour que l’on s’y sente bien. C’est ainsi que l’on retrouve un « happenspace » dans la succursale française d’Accenture (il s’agit d’un lieu où se déroulent spectacles, concerts et autres projections).

Chez Microsoft, c’est une salle de sport qui est à disposition des salariés, tandis que Total propose une piscine, une médiathèque et un laboratoire photo. Chez Wisembly ce sont des activités comme le babyfoot ou le ping pong qui  permettent de passer des moments de détente entre collègues. Chez PriceWaterHouse Coopers, une salle est totalement dédiée à la relaxation avec fauteuils de massage et coussins à sieste. Car oui, même la sieste est autorisée dans une journée de travail. En effet, plusieurs études établissent un lien entre la sieste et l’augmentation des performances cognitives et psychomotrices. Cela rendrait les gens plus dynamiques et créatifs.

La pause est donc idéale pour décompresser et retrouver du tonus pour le reste de la journée. Mais si tout est bon (ou presque) pour se détendre, attention à ne pas faire durer sa pause trop longtemps au risque d’obtenir l’effet inverse de celui escompté et d’avoir du mal à se re-concentrer. Préférez donc les pauses courtes mais régulières.

Commentaires